Le réseau des acteurs
de l'économie humaine.
S'inscrire
 
Se souvenir de moi
 
 
Posez vos questions ou venez y répondre grâce à la fonctionnalité « Questions & Réponses » du site MyCoop.
 
 
 
 
 
 
 
 

Question posée le : 24/04/2009

Cuisson Express'

Je ne sais pas si en tant que téléphile (phage ?) vous êtes au courant, mais ce soir c’est le grand retour de Pékin express qui va nous conter les aventures d’inconnus devant relier un point A à un point B avec seulement un euro par jour en poche ! Autant dire une mission plutôt difficile !

Mais nous ne sommes pas là pour parler TV, mais plutôt téléphonie mobile ! En effet, la mode est au grenelle en tout genre, et le prochain qui nous attend est le grenelle des ondes, une réflexion profonde sur ce qu’il faut faire face aux antennes relais de téléphonie mobile, présentes partout, indispensables au bon fonctionnement de nos chers (très chers) portables et depuis peu, décriées et pas qu’un peu ! En effet, la justice a demandé le démontage de certaines de ces vilaines (quoique de plus en plus camouflées !) antennes, craignant pour la santé des riverains et préférant appliquer le principe de précaution !

En clair, puisqu’on ne sait toujours pas si c’est nocif, la justice décide qu’il faut protéger les citoyens face à ces potentiels dangers. Mais qu’en est-t-il réellement? C’est là que les choses commencent à devenir intéressantes puisqu’officiellement, personne ne sait. Certaines études affirment qu’il y a un lien entre tumeurs au cerveau et utilisation du portable, tandis que d’autres, affirment que rien n’est aussi évident…

Ce qu’il y a d’amusant avec ce grenelle, c’est que les buts recherchés sont différents voire opposés… A priori notre cher gouvernement veut faire un point, prendre des engagements, tirer des conclusions, publier des rapports, mettre des experts sur le coup, dégager des grands principes, et aussi planifier d’autres grandes réunions pour tout recommencer et voir ce qui a évolué. Les opérateurs eux ? Ils veulent simplement que les poursuites en justice cessent, et malheureusement, le lobbying ne suffira pas cette fois ci puisque les réunions seront publiques…

Alors quels enjeux pour la téléphonie de demain ?

Concilier la protection du citoyen et la satisfaction de ses besoins de consommateur devrait être le but ultime, mais pour cela, pas mal de chemin reste à parcourir… Il faudrait peut être commencer par appliquer le principe de précaution à grande échelle, lancer de vraies études indépendantes, informer le consommateur sur les risques qu’il prend non seulement en habitant près de relais, mais aussi et surtout en utilisant son téléphone… Un affichage systématique du DAS (Débit d’Absorption Spécifique ou quantité d’ondes reçues pendant un appel) semble être plus ou moins décidé (imposé) par (aux) les opérateurs…

Mais une autre question reste en suspend…
Nous, consommateur, responsable ou non, sommes nous prêts à nous passer de téléphone portable ? Leurs usages sont multiples : téléphone, sms, mails, internet, baladeur MP3… Et puis, c’est que ces petits bijoux de technologies sont pratiques quand même ! En réunion, une petite envie d’évasion ? Aller, un petit mail à envoyer vous distraira 5 minutes… (Voire plus si affinité !) Perdu au milieu de nulle part ? Hop, un tour sur l’application de géolocalisation et nous voilà guidé jusqu’à la prochaine station de métro… Nan, y’a pas à dire ils sont pratiques ces petites machines ! Elles permettent même de publier ces questions depuis n’importe où !

Alors, êtes vous prêt à vous passez de cet outil s’il s’avère qu’il est réellement dangereux de les utiliser ???
Et puis, soyons honnête, est ce qu’on n’est pas un petit peu en train de se s'auto-cacher la vérité, juste parce que ça nous arrange ?

http://schummy.ovh.org">Enfin, j'dis ça j'dis rien !

 

Réponses :

Pas de réponse pour le moment !