Le réseau des acteurs
de l'économie humaine.
S'inscrire
 
Se souvenir de moi
 
 
Retrouvez l'actualité de l'économie humaine.
 
 
 
 
 
 
 
 

Article publié le 27/03/09 par MyCoop

Bill Gates en tête des éco-investisseurs

[Terra éco]

Ils ont fait fortune dans l’informatique, l’industrie ou la finance. Aujourd’hui, ils placent leur argent dans des projets respectueux de l’environnement ou investissent dans le caritatif.

Alors que le magazine américain Forbes sort son classement des 793 milliardaires de la planète, le Sunday Times met à l’honneur ces 100 tycoons "verts", dont la fortune atteint au bas mot les 215 millions d’€.

En tête de liste, les Américains du Nord, tel le financier Warren Buffett (29 milliards de $, 1er), et le père fondateur de Microsoft Bill Gates (28 milliards de $, 2ème), sont bien placés. Selon Forbes, Bill serait repassé devant son ami Warren, par un jeu de chaises musicales auquel la chute des bourses n’est pas étrangère. Jadis en tête de peloton, les tycoons chinois du solaire et des véhicules propres, tel Lu Xiang-yang, patron de BYD (batteries électriques) se classent aujourd’hui en bas de tableau, décoiffés eux aussi par la tempête boursière.

Changement de paradigme

Que penser de ce classement ? D’abord, que les investissements verts rentrent dans les habitudes des grandes fortunes. Avec l’arrivée de Barack Obama, et le lancement d’un plan de stimulation de l’économie très orienté sur les technologies propres, la tendance pourrait bien s’accentuer. Ensuite, ces projets sont -ou pourraient- devenir rentables, voire très rentables. Si Bill Gates se consacre aujourd’hui à 100% à ses activités philanthropiques, il investit en parallèle dans le développement de carburants alternatifs, dont un fuel à base d’algues qui pourrait lui rapporter.

Idem pour Warren Buffett. Le businessman au flair légendaire a fait don d’une bonne partie de sa fortune à la fondation Bill&Melinda Gates, tout en investissant plus de 170 millions d’€ dans BYD, sans doute l’avenir de l’auto chinoise. A eux tous, ces chevaliers verts rassemblent, selon Sunday Times, une coquette somme de 287 milliards d’€.

Seuls trois Français sont représentés, dont Serge Dassault, que l’on n’attendait pas sur le terrain des véhicules électriques. Les deux autres étant Joël Séché (énergies renouvelables) et Jean-Michel Germa (éolien).

 Lire la suite sur Terra Eco

Commentaires

Aucun commentaire.