Le réseau des acteurs
de l'économie humaine.
S'inscrire
 
Se souvenir de moi
 
 
Retrouvez l'actualité de l'économie humaine.
 
 
 
 
 
 
 
 

Article publié le 05/09/12 par MyCoop

Un nouveau salon de beauté social pour la rentrée

[Féminin Bio]

En mars 2011, Lucia Iraci a ouvert le «Salon de beauté social Joséphine»à Paris dans le 18e arrondissement. Ce principe destiné à la réinsertion et à l’estime de soi s’étend et voit le jour à Tours dès septembre 2012.

En 2006, Lucia Iraci coiffeuse professionnelle crée l’association«Joséphine pour la beauté des femmes». Lucia Iraci ressent le besoin d’aider les autres et à l’idée d’ouvrir son salon à toutes les femmes en difficultés. Elle offre alors ses services chaque dernier lundi du mois avec des coupes ou des couleurs. Souvent au chômage ce « relooking » est un premier pas vers la réinsertion pour ces femmes.

Lucia Iraci ne veut pas en rester là. C’est alors qu’en mars 2011 elle crée le «Salon de beauté social Joséphine» dans le 18ème arrondissement de Paris. Ce salon est essentiellement à l’attention des femmes les plus démunies. Cinq jours sur sept il accueille des femmes au chômage, victime de violences conjugales, ou mères célibataires, toutes en dessous du seuil de pauvreté.

1200 femmes accueillies

Le principe est simple, pour seulement 3 € elles se font chouchouter de la tête au pied. Coiffeuses, maquilleuses, esthéticiennes toutes sont là pour redonner un peu d’estime de soi et de confiance à ces femmes. De plus elles ont droit à une assistance sociale, juridique mais aussi médicale. En effet l’association permet d’avoir des consultations de gynécologie, de psychologie ou encore de dermatologie. Pour une réinsertion totale, différents ateliers sont également mis à leurs dispositions (préparation aux entretiens d’embauches, écriture de lettres de motivation, atelier d’alphabétisation, cours de yoga et théâtre).

Tout commence par un entretien avec une assistance sociale, puis un autre rendez-vous est fixé avec tous les services dont elles ont besoin. Lucia Iraci travaille avec de nombreuses associations qui font connaitre ce salon de beauté à toutes ces femmes.

Avec peu de salariés mais de nombreux bénévoles dont des professionnels tel que David Biard, un maquilleur professionnel, ce salon a vu le jour grâce à des partenariats partenariats. En effet L’Oréal, Meetic ou encore Gemey Maybelline a accepté de suivre Lucia Iraci dans son projet. Elle a également eu le soutien de la mairie de Paris.

En vrai refuge pour les femmes en situation de précarité, le salon de beauté social Joséphine est devenu une réelle institution. Le salon a accueilli plus de 1200 femmes depuis son ouverture et 20 % d’entre elles sont en formation ou ont un emploi.

Le deuxième salon ouvrira ses portes à Tours dès septembre 2012. Lucia Iraci souhaite étendre ce système partout en France.

Site internet de l'association Joséphinebeauté
Source : http://www.femininbio.com/gestes-ecolos-au-quotidien/conomie-humaine/un-nouveau-salon-de-beaute-social-pour-la-re.html
CC : http://www.flickr.com/photos/khanelle/6146920078/sizes/n/in/photostream/


Commentaires

Aucun commentaire.